top of page
Rechercher
  • jean-marie69

CAS VECU: qui a raison, le propriétaire ou le locataire?


Un locataire se plaint d'un excès d'humidité dans son appartement. Normal dites-vous après les mois pluvieux que nous avons connu en 2021. Il promet de bien aérer mais continue à se plaindre. Pour objectiver, nous plaçons notre kit de mesures. D'emblée nous nous étonnons du nombre de plantes présentes dans l'appartement mais le locataire assure que cet élément n'est pas nouveau et n'influence pas ce qui arrive.

Les mesures sont sans appel: le taux d'humidité n'est presque pas crédible et il n'aère que 2X par jour 2 minutes: "je suis très frileux et je dors aussi la fenêtre fermée". Pire, le taux de CO2 est régulièrement au-dessus de 2000 ppm. Ces mesures étaient tellement incroyables que nous avons revérifié ces chiffres avec d'autres instruments. Confirmation. Trois conclusions s'imposent: le locataire joue avec sa santé; il doit mieux ventiler et gérer son appartement (nous lui achetons un hygromètre standard) ; nous conseillons au propriétaire d'investir dans une ventilation avant de réparer les dégâts de moisissures qui apparaissent en de nombreux endroits

1 vue0 commentaire

コメント


bottom of page